se passer du gluten et le remplacer

Gluten : Pourquoi s’en passer et comment le remplacer ?

Souvent diabolisé, le gluten a en quelques années gagné en notoriété et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Que ce soit dans les magazines, les restaurants ou les épiceries, on voit une multitude de produits proposant du « sans gluten ». Mais le gluten, c’est quoi exactement ? Bon, mauvais ? Marketing ou réalité ? Je vous propose de plonger au cœur de cette petite protéine pour y voir plus clair !

Le gluten, qu’est-ce que c’est ?

Le gluten est la protéine du blé que l’on retrouve dans tous les produits dont on a l’habitude de manger, à savoir le pain, les croissants, les brioches mais aussi les pâtes, les pizzas… bref, tout ce qui contient du blé, qu’il soit blanc, complet, semi-complet ou intégral.

Pourquoi éliminer le gluten de son alimentation ?

Si le gluten fait aujourd’hui tant de polémique, c’est qu’il est apparu dans notre alimentation il y a seulement 10 000 ans. A l’échelle d’une vie, cela parait beaucoup mais si vous le comparez aux 7 millions d’années depuis lesquelles l’être humain est arrivé sur terre, c’est en réalité très peu. Cette théorie permet de comprendre que l’homme n’a pas encore pleinement pu s’adapter à cette protéine et n’est pas en mesure de la digérer correctement. Cela ne s’applique bien entendu pas à tout le monde mais les intolérants souffriront notamment de ballonnements, douleurs abdominales, diarrhées ou constipations, gorge irritée… Mais pour en ressentir les effets, encore faut-il être à l’écoute de son corps.

Êtes-vous sensible au gluten ?

produits artisanaux sans gluten

Si vous consommez régulièrement du gluten dans votre alimentation quotidienne, vous n’êtes pas forcément conscient des désagréments qu’il vous provoque. Votre corps y est tellement habitué qu’il ne vous envoie plus les signaux de détresse vous indiquant qu’il souffre. C’est ainsi qu’à terme, d’autres maladies plus graves peuvent survenir. Pour savoir si vous êtes intolérant au gluten, la meilleure des techniques est de stopper sa consommation pendant une à plusieurs semaines puis le réintroduire lors d’un repas et observer. Si vous ne constatez aucun symptôme dans les heures qui suivent, vous n’êtes a priori pas intolérant. Vous pouvez donc continuer à en consommer, avec parcimonie !

Comment remplacer le gluten ?

Vous avez fait le test de sensibilité et vous observez des gênes à la suite de votre consommation de gluten. Il est alors peut-être temps de penser à remplacer votre bout de pain ou votre plat de pâtes par un aliment qui vous apportera ce dont vous avez besoin sans vous faire de mal. Quand on change d’alimentation et que l’on passe au « sans gluten », ce n’est pas toujours évident. On a peur de devoir se priver de tout et de ne plus jamais pouvoir se faire plaisir. Croyez-moi, c’est faux. Voici quelques astuces :

  • Remplacer votre farine de blé par une autre farine. Il en existe de nombreuses sans gluten telle que la farine de riz, de sarrasin, de châtaigne, de pois chiches… n’hésitez pas à les mélanger entre elles pour avoir une texture parfaite. Au fur et à mesure que vous pratiquerez, vous saurez lesquelles sont adaptées à ce que vous souhaitez cuisiner.
  • Evitez les produits transformés « sans gluten » qui contiennent d’autres substances suspectes et choisissez plutôt ceux « naturellement sans gluten ».
  • Pour le pain, vous pouvez le réaliser vous-même en mélangeant plusieurs farines entre elles. Vous pouvez aussi en acheter au magasin bio si ce dernier possède un espace boulangerie ou consommer des tartines « pain des fleurs » (une sorte de biscotte sans gluten qui devient très rapidement addictive) que l’on trouve également dans ces épiceries.
  • Pour les pâtes, vous trouverez sans difficultés des alternatives mais gardez à l’esprit de choisir encore une fois les pâtes plus naturelles possibles (et bio de préférence).
  • Pour les gâteaux, il n’y a rien de tel que de les faire soi-même mais si un excès de flemmardise vous guette, vous pourrez toujours vous en procurer en magasin (pensez à choisir ceux dont l’étiquette est la plus épurée et claire possible)

cuisiner sans gluten

Maintenant, vous savez tout sur le gluten et il ne vous reste plus qu’à relativiser et garder à l’esprit que l’important est de faire du bien à votre corps mais également à votre mental. Si vous rêvez toutes les nuits d’un croissant sorti du four, accordez-vous ce plaisir et félicitez-vous du chemin parcouru. Changez ses habitudes de vie n’est pas toujours facile alors soyez gentil avec vous-même et n’hésitez pas à nous partager votre expérience en commentaires !

Flore L’éveillé

Tous les articles de Flore L’éveillé
Je m’appelle Flore L’éveillé et je suis en 2ème année de formation à l’Institut Supérieur de Naturopathie, affilié à la Fena et à l’Omnes. Passionnée et bienveillante, je vous accompagne pour vous permettre de prendre votre santé en main et adopter une hygiène de vie qui vous ressemble lors de consultation à Boulogne-Billancourt ou par Skype

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de